AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les événements de Noirfaucon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shadëe
"La Cannibale"
avatar


Messages : 238
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Les événements de Noirfaucon   Ven 8 Mar - 8:40

ÉVÉNEMENTS DU JEUDI 7 MARS

Selon le code de loi des délits et des crimes de l'ordre de la Lame d'Ebon, je suis coupable de 4 chefs d'accusations et mes comparses, dont le Doc qui est actuellement mise sous fers à la garnison de l'ordre, du même nombre. Notre acolyte Sans-Bourses aura évité le 4e chef d'inculpation qui est le vol mais aura hérité de la complicité.

Citation :
Art. DE-8 Non Coopération avec membre de l’ordre de la Lame d’Ebon : Amende de 1 pièces d’argent ou 1 jour de geôles.
Art. DE-9 Le vol : Amende allant de 1 à 10 pièces d’argent et/ou 3 jours de geôles selon la valeur de l’objet volé.
Art. DE-17 Tentative d’évasion et évasion : doublement de la peine de geôles et/ou doublement de l’amende.
Art. CR-18 Agression sur autrui : 7 à 12 jours de geôles et/ou amende de 2 à 10 pièces d’argent.
Art. CR-21 Complicité : 7 à 14 jours de geôles et amende de 1 à 10 pièces d’argent et/ou peine statuée par le Conseil militaire de l’ordre selon la gravité et les circonstances.

La soirée avait pourtant commencé de manière calme, sans un soupçon de piment à l'horizon.

En mal d'actions, je m'étais rendue à la cité fortifiée de Noirfaucon, ou j'avais entendu dire que le vin était bon. Je croisais un sylvari un peu étrange, surexcité accompagné d'une bête encore plus étrange, aux couleurs de jeune pousse. La bête me mordit et je gagnais en dédommagement une belle pièce d'or de son maitre. Je passais quelques heures en taverne, me mettait sous le manteau pas moins de trois bouteilles de leur meilleur rouge et partageait la table de 4 individus étranges à la langue peu pendue. Ils trinquèrent à la santé des buveurs de la table sans que je ne compris pourquoi.
Plus tard dans la soirée, des soldats firent irruption dans la taverne, ils cherchaient visiblement quelque chose ou quelqu'un. Ils interrogeaient la population sans toutefois expliquer l'objet de leur enquête. Ma première chopine achevée, j'abandonnais mes compagnons de beuverie trop silencieux et décidait de suivre 2 soldats, pour en savoir un peu plus.

Ils finirent par me repérer et m'interpelèrent devant l'enseigne d'un forgeron. Bien qu'ayant provoqué chez eux une certaine inquiétude, je ne parvenais pas à en savoir d'avantage. Pourtant, l'un d'eux décida de me prendre en filature.
Je croisais alors le Doc qui venait à ma rencontre, excitée comme une puce : elle avait déniché un marchand gras d'la bourse qui n'attendait que nous. Casse-Grain nous rejoignit quelques minutes après, à moitié ivre. Nous partageâmes ensemble le fruit de mon larcin, ma dernière bouteille tandis qu'Hazia nous expliquait le "plan".

Mais le soldat qui m'avait suivi était alors dissimulé derrière le mur le plus proche et ne perdit pas une miette de notre conversation. Il nous prit en chasse, nous suivant à bonne distance alors que nous nous élancions en courant derrière le doc, bouteilles abandonnées. Il se faisait discret, le bougre, mais nous n'étions pas dupes. Le Doc feinta une erreur de direction et nous fîmes demi tour, l'obligeant à se cacher rapidement dans l'étal d'un marchand.... j'ai du me contenir pour ne pas exploser de rire ! Nous l'avons ainsi fait courir un bon moment, lui laissant croire que nous ne l'avions pas remarqué, trop amusés d'avoir ferré notre poisson.

Près du quartier marchand est, nous nous sommes arrêtés, le Doc prétendant être perdue.... c'était sans doute vrai d'ailleurs ! Il nous interpela à ce moment, nous mettant en garde contre des rumeurs d’enlèvements dans la cité et nous proposant escorte pour ne pas risquer nos vies. Cela nous fit beaucoup rire, cela va sans dire ! Mais profitant de son offre, je me lovais à son bras, m'offrant ainsi le contact physique nécessaire pour faire de lui ce que je voulais par la suite. Nous avions envie de nous amuser et notre marchand de toute façon était une cible abandonnée.
Alors que la rue était déserte, je m'extasiais quelques instants sur sa si groooosse épée, demandant à la toucher alors que l'Doc détournait son attention par une conversation espiègle.... ni une ni deux, je m'emparais de sa lame et la lui posais sous la gorge. En riant, nous le fîmes reculer à l'ombre d'un mur, essayant d'en savoir plus sur la raison du déploiement militaire de ce soir. Hazia en profita pour lui faire les poches, fallait pas repartir sans un souvenir après tout !

C'est là que les choses ont commencé à se gâter...

Derrière nous, des voix de badauds en train de nous contempler à l'oeuvre. En jetant un oeil en arrière, je reconnaissais mes compagnons de beuverie de la taverne mais voyant qu'Amaury et son loup les tenait en respect, je profitais de l'instant pour voler un baiser au soldat avant de lancer le repli.

(...)


Dernière édition par Shadëe le Lun 11 Mar - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaüry
"Sans-Bourses"
avatar


Messages : 45
Date d'inscription : 28/02/2013
Age : 34

MessageSujet: Re: Les événements de Noirfaucon   Ven 8 Mar - 9:23

Sacrés bougres d'ailleurs ces trois badauds ! Très futés ! Je sais pas si l'alcool m'avait grillé les neurones, mais aucune de mes subtiles explications de la situation ne les a fait douté !

J'ai tenté en vain de me positionner entre eux et la scène que nous tentions de camoufler, prétextant que le garde s'était senti mal, qu'il avait besoin de l'aide d'une charmante brute pour marcher, qu'il était également notre guide touristique... Mais non, ils semblaient avoir très bien compris la situation et ne tardèrent pas à se rallier au garde.

Je me suis vite retrouvé avec quelques révolvers braqués sur moi. Entre temps, Sha' et l'Doc ont dû finir leurs p'tites affaires et ont sonné le repli. L'temps que ça monte au cerveau, et que je trouve un truc pour éviter de me faire cribler de balles par les trois badauds, j'ai vu le bouclier du garde, maintenant libéré, m'arriver en pleine poire !

Alors que je comptais les étoiles, j'entendis à nouveau des cris et me suis senti tirer comme un sac de patates dans la ruelle. Lorsque je repris mes esprits, j'ai pu constaté que mercenaires et garde embarquaient l'Doc au loin. Sha', quant à elle, était à mes côtés, c'est elle qui m'avait tiré.

Nous les avons donc pris en filature. Le Cap'tain nous a rejoint en chemin sans réellement comprendre la situation. J'crois qu'il était tout simplement tombé sur l'Doc et son escorte. Arrivé à quelques pas de la caserne, alors que nous étions en train de nous creuser les méninges, un p'tit bout d'donzelle profita de notre manque de discrétion pour nous interpeller et nous proposer son aide.

D'abord dubitatif, le Cap'tain finit par lui donner l'une de ses bagues pour qu'elle aille cherché du renfort....

La suite.... j'dirai qu'on n'a pas eu d'chance ! Malgré les renforts et le départ des mercenaires qui squattaient l'entrée de la caserne.. Malgré une diversion de notre p'tit bout de donzelle prétextant un meurtre à la taverne, il restait bien trop de gardes à l'intérieur... Après une tentative d'intimidation, nous avons été forcé de nous replier pour finir planquer dans les foins... Endroit où nous avons passé la nuit d'ailleurs.... P'tite précision, j'ai pas ronflé ! Non j'ai pas fermé l'oeil... Par contre.... Qu'est ce que j'ai lâché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazia
"Doc"
avatar


Messages : 97
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Les événements de Noirfaucon   Ven 8 Mar - 9:39

(Allez je prend la suite)

Bref, ça a dégénéré...les 3 badauds se sont mis en tête d'aider le soldat. On s'est donc retrouvé a 4 contre 3.. mais bon avec le loup d'Amaury, on va dire 4 contre 3 et demi. Le soldat a donné un coup de bouclier a Shadee et on a décidé de mettre les voiles. Sauf qu'Amaury, oui encore lui, a décidé de rester en arrière.. j'sais pas si il voulait assurer qu'on soit en sécurité ou il voulait se battre.. ou si il avait encore trop picolé mais bon.. on pouvait pas l'laisser là non?

Bah ouais, on est allé à sa rescousse.. j'ai sauté sur le dos du garde et Shadee a choppé notre Casse-grain et est partie avec.. Moi je me suis fait éjectée et maitrisée.. *honte*.. La suite.. bah j'lai un peu cherché, j'ai craché au visage d'un des badauds qui me tenait en joue.. et j'ai sorti tellement d'injures qu'ils ont décidé de m'faire taire.. à coup de crosse dans la tête.. BIM! Hazïa hors jeu, fait de beaux rêves Doc'. Direction la caserne et les fers...

Dans mes rêves d'ors et de cadavres fraichement découpés, j'ai crus entendre le Capt'ain qui m'appelait... bah ça devait être un rêve.. Ouais, c'est surement ça... le capt'ain voulait sans doute prendre la grosse part de mon or dans l'rêve!

J'me suis réveillée à la casernes, poings liés, étendue sur le sol. A coté de moi, le soldat, les 3 badauds qui voulaient une récompense pour avoir aidé à ma capture.. les enflures.. et un autre soldat.. j'ai appris par la suite qu'il s'agissait du Capitaine de la garnison. Bref, après avoir reçu deux pauvres pièces d'argent en récompense, les 3 "citoyens" sont partis, avec une mine dépitée. Tu m’étonnes! 2 pièces d'argent! Ah, ça les apprendra à se mêler de c'qui les regarde pas!

C'est après que le capitaine et le soldat se sont occupés de moi... Allez, j'suis généreuse je vous retranscris ce qui s'est dit.. en gros:

-Capitaine: Fouillez là!

Bah là, le soldat, il fourre ses mains sur moi, sauf là ou il faut pas (bien élevé le gars) et me dépouille de mes armes et de mes poudres.. J'me repends en injure et j'lui crache a la tête.. l'a pas aimé. Du coup il veux plus m'approcher. Gniark!

-Capitaine: Fouillez aussi entre les deux protubérances.

Bam! coup d'boule! M'approche pas et pose pas tes mains là!
Bon là, ils ont pas aimés... Ils m'ont attrapé, m'ont mise debout et m'ont forcé a avancer jusqu'au centre de la cellule... Ils n'ont pas été doux non plus pour me mettre à genoux et m'enchainer au sol.. En même temps j'allais pas leurs rendre la tache facile.
Après ils se sont mis en tête de me questionner et m'ont proposé un arrangement.. pour que je sorte plus vite... "Coopérez et on fera peut être un effort pour alléger votre peine".. Mouais.. balance des noms, deviens un indic' et on te laisse en paix plutôt!

Votre nom? ==> Doc'.
Lieu de naissance? ==> J'sais pas.
Vous êtes Ascalonienne? Krytienne? ==> Et vot' mère c'est une catin ou une fille de chienne?

Là on a entendu quelqu'un hurler qu'il y avait un mort dans la taverne Surprised Du coup les soldats sont partis, me laissant seule et enchainée comme une malpropre au sol, en compagnie d'un sylvari étrange qui comprenait pas pourquoi je ne me laissais pas faire!

Quand ils sont revenus le Capitaine de la garnison m'a fait comprendre que des amis ont essayé de m'faire libérer. J'ai jugé plus prudent d'pas répondre, on sait jamais. Il m'a laissé avec le soldat, en laissant pour ordre de continuer l'interrogatoire.
L'a été quand même sympa l'soldat, il m'a apporté une cruche d'eau et m'a fait boire. C'était pas du Rhum mais bon..

Et l’interrogatoire recommence!

Pourquoi vous en êtes vous pris à nos hommes et que fesiez vous a Noirfaucon? ==>Bah si on nous avait laissé en paix on aurait rien fait du tout, et si on est a Noirfaucon c'est parce qu'on a vu une dépêche disant qu'la taverne organisait une soirée sympa.

Là le soldat me prend la tète en me disant que tous les rapports de la garde d'Ebon étaient envoyés au Promontoire Divin, qu'on ne pourrait plus mettre les pieds là bas.. bref.

Les personnes qui étaient avec vous, qui sont elles? ==> Juste des amis.
Vous ne voulez pas donné de noms? ==>Allez vous faire voir! C'est tout ou vous voulez aussi ma taille de poitrine?
Vous refusez donc de coopérer? ==>Tu comprends vite mon gars.
Vous risquez d’être soumis au jugement des armes, un duel a mort contre un Séraphin.. Vous n'aurez aucune chance de vous en sortir en vie....==> Qu'il en soit ainsi...

Là il abandonne et m'enchaine au mur, pieds et poings liés.. Le bougre ose même me souhaiter une bonne nuit! Ce que je ne fait pas moi.. j'veux surtout pas mentir *sarcastique*

Autant vous dire que j'ai passé une mauvaise nuit! J'ai faim, j'ai mal aux poignets à force de m’être débattue, j'veux du Rhum, et j'ai un besoin urgent d'aller aux toilettes! Sortez moi d'là!!!

(je vous épargne le flots d'injures que j'ai pu sortir entre temps, je ne me souviens plus de tout ce que j'ai pu leur dire. J'ai quand même expliqué entre parenthèses qu'il ne fallait pas le prendre mal, que je jouais juste mon personnage. Ils m'ont répondu qu'ils comprenaient très bien, que le rp c'est le rp! Génial quoi, j'ai pu m'en donner à cœur joie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shadëe
"La Cannibale"
avatar


Messages : 238
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Re: Les événements de Noirfaucon   Lun 11 Mar - 9:29

Nous avions été informées par la capitaine Tranchecouille que Hazia allait être jugée puis transférée ce soir même jusqu'à la prison de la cité de Noirfaucon, pour y croupir encore quelques temps. C'était notre chance. Hors de la garnison, pendant un déplacement de nuit et en effectif réduit, nous aurions peut être suffisamment de cartes en main pour forcer ces abrutis de gardes à renoncer à leur prise.

Nous avons élaboré notre plan avec soin, venant en repérage à maintes reprises, faisant et refaisant le chemin que devraient parcourir les soldats avec notre frangine, traçant des plans, millimétrant l'action et le rôle de chacun.Le soir venu, nous pensions être prêts. Nous étions presque tout là. Malgré le stress qui nous vrillait à tous les entrailles, nous n'attendions qu'une chose : que les gardes passent enfin dans notre piège pour qu'on leur récupère le Doc.

Mais c'était pas sans risque.... Des soldats restent des soldats, aussi imprévisibles que nous et aussi armés que nous.
Coup de pot, au moment de l'assaut, on se retrouvait en surnombre par rapport à eux, nous étions facilement le double. Tout aurait du bien se passer : l'action était coordonnée, chacun était prêt à mourir pour Hazia, elle même l'était. Plutôt mourir que vivre captif !
Mais.... sans qu'on puisse comprendre leur réaction, la peur sans doute, alors que les trois gardes étaient entourés par une horde de 6 pirates qui les tenaient en joue avec leur flingue, l'un d'eux a fait feu sur la cap'taine.... Forcément, l’échauffourée a pris de l'ampleur, un coup de feu en entrainant un autre, tout le monde a tiré.... J'ai rien compris à partir de ce moment. Notre beau plan est tombé aux oubliettes.

Mais pourquoi ce soldat a t-il fait feu ? Que croyait il ? Même s'il tuait la capt'aine, les 5 autres pirates auraient mis à mort ces collègues ! Qu'est ce qui a pu se passer dans sa tête à ce moment ?
Il aurait suffit qu'ils soient raisonnables, qu'ils acceptent la reddition, comme nous l'avions préalablement fait en reculant de leur garnison lorsque nous étions nous même en sous effectif...
J'ai pas compris...
La nature humaine est bien différente de celle des Norns, sans doute sont ils plus sensibles au stress et aux émotions intenses...

Toujours est il que nous avions réussi à libérer le Doc.
Nos blessés avaient été soignés et nous étions hors de cette cité maudite.

Le lendemain de l'assaut, je me baladais dans les rues du Promontoire où nous avions passé la nuit et... au détour d'un croisement, je vois placardé sur un mur du marché une affiche. Ne sachant pas lire, j'ai pas détaillé le truc, mais quand j'ai reconnu le minois du Doc desssiné dessus, mon sang n'a fait qu'un tour. Pas besoin de savoir lire pour comprendre là.

J'ai arraché l'affiche et l'ai emporté avec moi, même si, je me faisais pas d'illusions, elle devait pas être la seule....

L'affiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les événements de Noirfaucon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les événements de Noirfaucon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Apocalypse] Chronologie des événements de Hero Apocalypse
» [Expo] Agenda potentiel des expos & événements 2014
» championnat de la Réunion 2010/2011
» Evénements historiques pour un jeu: 1100-1350
» [Programme] Pose Ton Pion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbans :: Sur nos rivages [RP public] :: En territoire pirates-